L’homme entre en scène, seul, dans une marche lente et spasmodique. La quête s’avère être résolument esthétique et spirituelle. Les réserves sont minces et le chemin est long, alors, sur ce plateau nu, semblable au désert abritant le colossal cactus, la danse s’installera lentement. Entre ralentie et accélération, entre espace caché et décomposition symétrique, le mouvement s’expose tantôt aérien tantôt enraciné. Un parallèle illustrant nos extrêmes, nos forces, nos faiblesses et notre résistance face à l’aridité ambiante. Le danseur se jouera des codes de l’apparence pour faire tomber les jugements trop souvent hâtifs face à une réalité qui nous semble fixe et inconvertible. Il vit ici une lutte sans merci afin de trouver son havre de paix, planter ses racines pour enfin conquérir sa lumière. Au son du grand Toumani Diabaté, maître kora malien,Cactus est un voyage interne et initiatique au cœur de nos propres origines.

Cécile Dalla Tore, Le Courrier - Genève  




Chorégraphie et interprétation
Rafael Smadja
Dramaturge
Michèle Pralong
Musique
Toumani Diabaté, Mr. Lacroix (Colors record)
Création lumière
Laurent Shaër
Soutiens accueil studio reçus :
Studios de l'ADC (Genève), Balexert (Commune de Meyrin, Genève), Point Favre (Chêne-Bourg, Genève).

Cactus est une commande du festival Antigel et de l'ADC de Genève).

Crédit vidéo :  PouRIENprod - Teaser complet
Crédits photos : n° 1, 3 - Kibuuka Photography / n° 2 - Franck Corto

© 2020 cieTenseï, tous droits réservés